Le vendredi 17 octobre s’est déroulé la première matinale du centre d’innovation et d’usages en santé (CIU). L’occasion pour nous de montrer nos nouveaux produits qui cherchent toujours à améliorer le maintien à domicile grâce à divers moyens techniques.

En exposition, le détecteur de fumée connecté, le matériel de télésurveillance et notre nouvel équipement de téléassistance.

En exposition, le détecteur de fumée connecté, le matériel de télésurveillance et notre nouvel équipement de téléassistance.

 

C’est à Nice, dans le Living Lab Paillon 2020, laboratoire d’usages ouvert au grand public, que l’évènement s’est déroulé. L’endroit idéal pour rejoindre médecins, collectivités et industriels autour du sujet de la E-Santé. L’évènement avait pour thème l’intérêt de la recherche et de l’innovation dans la prise en charge, le diagnostic et l’accompagnement des personnes fragiles.

C’est café et croissant en main qu’a commencé la matinée, suivi d’une allocution du président du CIU ainsi que du professeur Baqué, Doyen de la faculté de médecine de Nice. S’en est suivi un diagnostic territorial effectué par la ville et le CHU, puis la parole a été donnée au chercheurs et aux laboratoires.

C’est à 11 heures qu’a démarré le showroom des objets connectés. Une exposition éphémère destinée à informer les acteurs du domaine des différentes innovations destinées à un public fragile, qu’il est possible de soutenir plus efficacement grâce à ces fameux objets. Ce fut l’occasion pour Serviligne de présenter ses outils de télémédecine, ainsi que le détecteur de fumée connecté permettant de faciliter le suivi de personnes fragiles tout en leur permettant de conserver une certaine autonomie. Serviligne a également exposé un tout nouveau système de téléassistance fonctionnant sans ligne téléphonique.

Ces matinales ont permis de souligner l’effort fourni par industriels, médecins et collectivités à collaborer pour fournir un meilleur service, tout en conservant le plus possible l’autonomie de chacun. Derrière ces outils se cache un fort enjeu, celui de marier autonomie conservée et amélioration de la prise en charge et du diagnostic dans un contexte non médical, soit le plus souvent, le domicile.